Je suis née…

"Autoportrait en bleu", peinture industrielle à l'huile, 2011

« Autoportrait en bleu », peinture industrielle à l’huile, 2011

Je suis née il y a longtemps et, avant même d’atteindre ma première année, j’ai commis mon premier acte créatif. En utilisant tous les rouges à lèvres, mascaras et poudres – tout ce qui était coloré parmi les produits de maquillage de ma mère, je me suis enduite complètement et, semble-t-il, avec quelque idée d’ensemble, puisque la légende familiale rapporte que, jusqu’à ce qu’on me mette dans la baignoire, je manifestais un grand contentement du résultat obtenu.

Quelques semaines plus tard, je fis une autre séance de body painting, si apprécié aujourd’hui, cette fois-ci en utilisant le contenu de ma couche-culotte. Découragée par les bains dans de l’eau savonneuse qui se répétaient après ces manifestations artistiques, je changeai d’approche. Je m’intéressai désormais à l’aspect au toucher et à l’espace – mais les frises creusées de mes doigts et ma langue dans le crépi des murs à la hauteur d’environ cinquante centimètres, qui m’était alors accessible, n’ont pas non plus été bien accueillies par le public réduit à la plus proche famille. J’ai interrompu cette activité après des doses appropriées de sirop au calcium.

Vint ensuite le temps de premières craies de cire, celles qui venaient dans des boîtes avec une petite maison et un arbre.

Et cela dure ainsi. J’aime les couleurs, pastels, peintures, matières.

Chaque tableau a son histoire et chaque moment peut être rendu par un tableau. Parfois naît un poème qui commente le tableau, ou alors c’est le tableau qui réclame un poème. Ils existent alors comme un tout – séparés, ils semblent inachevés, incomplets.

L’autoportrait en bleu n’a pas d’histoire bien particulière. Il date de l’automne 2009. Un automne tellement gris que le gris absorbait même la verdure livide et raidie de froid. Et il est toujours d’actualité.

Publicités

A propos elaprokopek

Je suis née il y a suffisamment longtemps pour pouvoir utiliser en toute légitimité la phrase « de mon temps... » - ainsi que quelques autres qui sont le privilège de l'âge, à l'exception peut-être de « ah, les jeunes de nos jours... » - puisque je considère la jeunesse comme une espèce éteinte. Je peins, je fais la cuisine, le ménage ; je regarde, j'attends, j'écris... Un jour, la peinture a rejoint dans ma vie l'écriture, si bien que l'un commente l'autre et inversement.
Cet article, publié dans Portraits, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Je suis née…

  1. Lydie pieplu dit :

    J’adore ta présentation tellement authentique et pleine d’humour. Merci de ton passage sur mon blog.

  2. Moi aussi, je suis ravie de découvrir une artiste que je ne connaissais pas du tout… 🙂
    Les enfants sont de grands artistes incompris. C’est proprement scandaleux.

  3. izys dit :

    Que c’est drôle et etonnant aussi ! En tout cas j’aime beaucoup cet autoportrait : le format, les couleurs et ce « flouté » qui le rend mystérieux. Je vais continuer ma visite !

    • elaprokopek dit :

      Merci beaucoup! Cela me touche d’autant plus que je ne suis pas très sûre de moi. En plus, ce que j’écris passe par la traduction. Je suis aussi très contente de ce que le côté mystérieux vous parle: l’autoportrait m’a toujours paru délicat comme exercice, et comme j’ai parfois du mal à prendre au sérieux ce que je fais, j’ai une appréhension envers le trait net. Et j’aime bien laisser un peu de marge à l’interprétation du spectateur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s